Un bel article dans "Mon-Cultivar élevage" sur notre premier prix VEGEPOLYS VALLEY

L’appli Baoba, pour une gestion connectée de son troupeau

Premier prix du concours d’innovation Vegepolys Valley 2020, Baoba est une application dédiée aux éleveurs proposant diverses fonctionnalités de gestion de troupeau. Mise au point à Grignon par les deux fondateurs, Mathieu Godet, fils d’éleveur bovin en Deux-Sèvres et ex-Terres Inovia, et Frédérick Mouvier, ex-responsable informatique machinisme agricole, la solution testée avec la ferme d’AgroParisTech permet de visualiser sur son Smartphone à tout moment la répartition de ses animaux sur ses parcelles grâce à une carte interactive. Il est alors possible de faire de la gestion de lots (par date de vêlage, par âge, par ration…), d’indiquer diverses informations par animaux (mise à la reproduction, vêlage, soins vétérinaires), et de les partager avec les autres membres de l’exploitation. « Sur une ferme avec plusieurs associés ou salariés, il n’y a aucune perte d’information grâce à Baoba, et vous simplifiez le partage de données », insiste Mathieu Godet.

Toutefois, cet outil, se présentant comme une alternative aux solutions proposées par les Arsoe (Associations régionales de services aux organismes d’élevage) va plus loin. Connecté au bâton de lecture des boucles électroniques ainsi qu’à la cage de pesage avec porte de tri automatique Maréchalle, il permet d’ores et déjà d’automatiser le tri des animaux, en particulier sur moutons. Bientôt connectée aux mélangeuses distributrices de ration équipées d’un indicateur de pesée, la solution pourra, à l’avenir, adapter la ration à l’animal, indiquent les responsables de Baoba. « Au-delà de l’outil gestion de troupeau et de la plateforme collaborative, nous souhaitons renforcer le bloc analyse des données, à la fois pour l’éleveur mais aussi pour les partenaires du conseil, afin de suivre au plus près les indicateurs, avec de nouveaux modules comme l’intégration des cultures. » 

Si l’outil est avant tout destiné aux éleveurs de bovins (viande) et d’ovins, il sera également prochainement déployé auprès d’éleveurs de volailles par le biais d’une coopérative. L’abonnement débute à 30 euros par mois, et peut monter à 100-150 euros par mois en fonction de la taille du troupeau et de la connexion aux divers modules (ration, pâturage, pesée).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fringilla consectetur adipiscing elementum Praesent Sed justo ut accumsan ante. dapibus